Après avoir gagné Jéopardy en 2011, Watson va lutter contre le cancer

Watson, le supercalculateur d’IBM qui tourne sur des serveurs à base de Power 7, un processeur IBM. Outre le fait qu’il soit capable de raisonner à la vitesse du son et d’aider à prendre une décision, il permet de croiser des informations complexes et s’invite dans des domaines de haute technicité comme la santé. Au mois de mai, IBM a signé un partenariat avec 14 cliniques et des centres de recherche qui travaillent dans la lutte contre le cancer aux USA.

Les chercheurs effectuent des analyses ADN et effectuent des prévisions pour proposer les traitements les mieux adaptés à leurs patients. Mais ces calculs et ces analyses prennent beaucoup de temps. La médecine génomique demande aux chercheurs d’analyser et d’étudier les mutations génétiques, des recherches qui prennent plusieurs semaines avant de délivrer des axes thérapeutiques pour les patients.

watson-IBM lutte contre le cancer

Un temps précieux gagné grâce au supercalculateur Watson

IBM précise que grâce à son, supercalculateur Watson, il sera désormais possible de fournir aux instituts de recherche des résultats d’analyses en seulement quelques minutes, au lieu de plusieurs semaines. Watson est un super-ordinateur, doté d’une intelligence artificielle et accessible aux professionnels depuis le Cloud.

Le système de base est organisé autour de 16 à 32 coeurs et 256 Go de mémoire. IBM peut désormais coupler plusieurs « systèmes Watson » les uns aux autres afin de décupler ses capacités, à la demande. La configuration matérielle du supercalculateur Watson d’IBM est composée de 90 serveurs Power 750 réunis dans 10 racks. Chaque processeur Power 750 comprend quatre SoC Power 7 à huit coeurs cadencés à 3,55 GHz, ce qui représente 32 coeurs par serveur et 2 880 coeurs au total. Le temps gagné par les chercheurs est conséquent et les patients pourront bénéficier d’un traitement beaucoup plus rapidement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here