L’application mobile WhatsApp revendique 100 millions d’appels téléphoniques par jour

Rachetée il y a deux ans maintenant pour la modique somme de 22 milliards de dollars, l’application de messagerie WhatsApp n’en finit plus de se développer, et dispose désormais d’un panel de plus d’un milliard d’utilisateurs mensuels. Rappelons qu’en 2014, WhatsApp ne comptait « que » 500 millions d’adeptes. L’application mobile transmet 60 milliards de messages par jour et maintenant 100 millions d’appels téléphoniques au quotidien, soit 1 100 appels…chaque seconde.

Facebook WhatsApp

Cela fait un peu plus d’un an que les appels gratuits entre utilisateurs de WhatsApp ont été lancés et l’application mobile revendique plus de 100 millions d’appels vocaux au quotidien. La filiale de Facebook précise sur son blog : « Nous sommes honorés que tant de personnes trouvent cette fonctionnalité utile, et nous nous engageons à la rendre meilleure dans les mois à venir. » Pour améliorer sa solution de chiffrement de données de bout en bout, Facebook a dévoilé un nouveau protocole de chiffrement baptisé Signal et développé par une organisation spécialisée dans la cybersécurité et appelée Open Whisper Systems. Ainsi, seules les personnes qui envoient un message et le destinataire peuvent consulter le contenu. Même le réseau social de Mark Zuckerberg  ou WhatsApp ne peut pas visualiser les données échangées. Les paramètres de cryptage des données ont été renforcés par WhatsApp avec un chiffrement des données de bout en bout.

Avant de faire évoluer son protocole de chiffrement de données avec le système « Signal », WhatsApp était dans la ligne de mire du département de la Justice américain. Un juge avait autorisé la surveillance de communications qui sont échangées au sein de l’application. Le Gouvernement américain s’est heurté aux données car elles étaient chiffrées de bout en bout via le protocole de chiffrement open source TextSecure, un protocole bien connu d’Edward Snowden, qu’il avait décrit comme particulièrement efficace. TextSecure est dédié à protéger les communications de messagerie électronique. Le chiffrement de bout en bout fonctionne comme un jeu de clés, dont seules les personnes qui s’échangent des messages ont accès. Cette méthode empêche donc des personnes tierces de lire les informations échangées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here