Windows 10 ne sera pas installé sur un milliard de terminaux avant fin 2018 ?

Windows 10 ne sera pas installé sur un milliard de terminaux avant fin 2018 ?

Microsoft aurait revu ses estimations à la baisse concernant son OS multiplateforme Windows 10. Ce dernier ne sera pas installé sur plus d’un milliard de machines comme l’espérait le groupe à la fin de l’année 2018 selon diverses sources.

Publié le 18 juillet 2016 - 11:35 par François Giraud

Microsoft revoit ses estimations à la baisse : Windows 10 ne passera pas le cap du milliard d’installations

La firme de Redmond avait pour objectif de passer le cap du milliard d’installations de son nouvel OS multiplateforme, Windows 10, avant la fin de l’année 2018, mais le groupe serait en train de revoir ses estimations à la baisse. Microsoft ne serait plus certain de pouvoir atteindre cet objectif indique ZDNet qui a recueilli les propos d’un porte-parole de l’éditeur de Redmond, et aurait précisé que la création d’une base de données utilisateurs à 10 chiffres prendrait davantage de temps que ce qui était prévu initialement.

Microsoft-windows-10

Publicité

Cette baisse du planning prévisionnel de la firme de Redmond serait en partie dû à des problèmes liés à la division mobile de Microsoft. En cause, les Windows Phone, qui n’ont pas connu le succès escompté. Ces derniers prenaient évidemment part au sein du milliard d’installations visées par le groupe Microsoft, mais le succès n’ayant pas été au rendez-vous, il serait difficile d’atteindre ce cap selon diverses sources, d’ici à la fin de l’année 2018. Actuellement, ce sont plus de 350 millions d’utilisateurs qui disposeraient de Windows 10, mais dès le 29 juillet prochain, le nouvel OS de Microsoft ne sera plus gratuit, ce qui pourrait faire ralentir le nombre de migrations vers le nouvel OS.

Rappelons également que Microsoft a connu des déboires en forçant plus ou moins les utilisateurs à migrer vers le nouvel OS, ce qui a fortement déplu à la communauté. Précisons par exemple que Microsoft a payé la somme de 10 000 dollars à une Américaine qui a vu la mise à jour vers Windows 10 s’installer automatiquement sur son ordinateur, quelques jours après qu’elle ait été publiée. Le groupe aurait également forcé la main aux utilisateurs de Windows 7 et Windows 8 à migrer vers Windows 10, ce qui n’a pas manqué de retrouver de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et blogs de l’éditeur de Redmond. Suite à cela, le groupe a été contraint de modifier le message envoyé aux utilisateurs pour une mise à jour en douceur. Le nouvel OS est destiné à l’ensemble des plateformes, PC, tablettes et smartphones, mais le retard accumulé avec le déploiement de Windows 10 Mobile, les parts de marché du nouvel OS ne devraient pas évoluer aussi rapidement que prévu initialement.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *