Windows Phone sur les smartphone HTC est la volonté de Microsoft

Windows Phone sur les smartphone HTC est la volonté de Microsoft

Microsoft souhaite des HTC sous Android mais avec la possibilité d’avoir Windows Phone en option. Des smartphones HTC Dual Boot pouvant tourner avec les deux systèmes d’exploitation. Un moyen pour Microsoft de développer un peu plus ses parts de marché dans la téléphonie mobile. Des négociations pourraient débuter lors du déplacement du vice-président de l’éditeur en Asie dans les mois à venir, même si l’on ne parle que de rumeurs actuellement.

Publié le 4 octobre 2013 - 13:47 par La rédaction

Depuis le mois de juillet, le fabricant HTC ne s’en sort pas. Selon les rumeurs, il enregistrerait des résultats en baisse constante, avec une perte opérationnelle de 74 millions d’euros et un chiffres d’affaires 30% inférieur à celui de l’an dernier. Selon Bloomberg, Microsoft aurait demandé à HTC de mettre l’OS mobile de Windows Phone en option sur ses mobiles tournant sous Android. Ce ne sont pour le moment que des rumeurs, il n’y a rien de signé officiellement. Les utilisateurs pourront choisir de démarrer leur mobile sur le système d’exploitation de leur choix si ce projet se consolide. Cette proposition de Redmond serait faite dans le but de proposer des appareils dual boot afin de développer des variantes de certains smartphones Android haut de gamme.

Microsoft va prochainement rencontrer les dirigeants de HTC

Le géant Américain dispose en effet d’une grande marge de négociation lorsque l’on connait la situation financière actuelle du constructeur HTC. Microsoft souhaiterait voir son système d’exploitation implanté dans les HTC One Mini et One Max. Une stratégie bien menée de la part de l’éditeur quand on sait que le plus gros vendeur de smartphones aux USA n’est autre que HTC. Les parts de marché que Microsoft pourrait remporter avec cet accord seraient donc importantes. Microsoft serait même prêt à réduire fortement, voire à faire disparaître la licence d’exploitation de Windows Phone sur les appareils du fabricant HTC, si ce dernier acceptait un accord.  Terry Myerson, vice-président de Microsoft devrait se rendre prochainement chez le constructeur taïwanais afin de rencontrer ses dirigeants.

Publicité

Ailleurs sur le web