Interrogé sur le plateau de BFM Business, Xavier Niel  annonce des « surprises »

Au lendemain des BFM Awards, où il a décroché l’Award du Grand prix créateur BFM, Xavier Niel, PDG de Free était invité ce matin sur le plateau de BFM Business durant une heure. Il a annoncé une petite surprise pour ses abonnés « entre maintenant et février » et un « petit truc sympathique » sur le mobile avant le mois d’août prochain.

Xavier Niel Free

95% de couverture en 3G dans les deux ans

Invité spécial de BFM Business ce matin et interviewé par Stéphane Soumier, Xavier Niel a évoqué sa feuille de route pour l’année prochaine, avec deux surprises pour ses abonnés en 2015. Une première surprise d’ici février et une seconde entre février et août 2015. la première concernerait le domaine du fixe et la seconde, le mobile. Il a indiqué que la prochaine Freebox V7 était toujours prévue pour fin 2015. Il indique que Free ne s’est pas reposé sur ses lauriers en matière de déploiement de son réseau et n’hésite pas à dénigrer la concurrence. L’opérateur souhaite atteindre une couverture de 75% à la fin de l’année en 3G et de 50% en 4G et l’objectif est d’atteindre 95% de la population d’ici à deux ans en 3G. Devant les étudiants de Science Po, Xavier Niel avait indiqué que « la France est un paradis fiscal ». Une phrase qui n’a pas manqué de faire beaucoup de bruit. Ce matin, le PDG persiste et prend l’exemple de son entreprise. S’il souhaite la céder, il annonce que le pays industrialisé où il devra payer le moins d’impôts dans le monde est la France, avec 23% d’impôts sur les plus-values au bout de 8 ans d’ancienneté. Il persiste en expliquant que s’il veut transmettre sa société à ses enfants, la fiscalité ne dépasse pas 5% à 7%. Xavier Niel indique également, qu’il y aura, dans les années à venir, un gros travail à fournir sur les prix des télécoms en France, prenant l’exemple des montants disproportionnés de l’itinérance et des coûts élevés dès que l’on voyage à l’étranger et que l’on souhaite utiliser son smartphone. Enfin, le PDG de Free indique que son groupe n’est pas intéressé par le rachat de Bouygues Telecom et indique que selon lui, il n’y aura pas de consolidation.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here