Takashi Sensui démissionne après 8 ans passés chez Microsoft

En place depuis huit ans au sein de Microsoft au poste de directeur général de la division japonaise de Xbox One, Takashi Sensui vient de rendre son tablier. La baisse des ventes de la console de jeux de dernière génération de Microsoft est responsable de cette démission. Takashi Sensui conservera un poste au sein du groupe.

Takashi Sensui

Les mauvaises ventes de Xbox One ont eu raison de Takashi Sensui

Le directeur de la division Xbox One du pays du Soleil Levant vient de démissionner de son poste après huit années passées au sein de l’éditeur Microsoft. Il ne part pas du groupe mais va maintenant diriger la branche Interactive Entertainment Business de Microsoft aux USA. Selon les rumeurs, sa place de directeur de la division Xbox One serait prise par un ex-cadre de chez Sony, Yoshinami Takahashi ou Nobuyoshi Yokoi, un employé de Microsoft depuis 1993.

Xbox 360 & Xbox One : de mauvaises ventes au Japon

Les résultats de la Xbox One en perdition ont amené Takashi Sensui à donner sa démission. Le prévisionnel de Microsoft était de vendre 30 000 unités de consoles Xbox One en un mois au Japon, avec un rythme de 1 000 unités par semaine mais les chiffres montrent qu’il s’est vendu 776 exemplaires la semaine dernière. La console de dernière génération ne se vend donc pas mieux que la précédente, la Xbox 360. Au moment de l’arrivée de Takashi Sensui au sein du groupe Microsoft en 2002, seulement quelques mois après la sortie de la Xbox 360, cette dernière ne se serait écoulée qu’à 100 000 exemplaires sur le territoire nippon, bien en-dessous des espérances du groupe.  Le magazine nippon Famitsu a annoncé une restructuration de la division japonaise d’Interactive Entertainment Business. Microsoft devrait rapidement indiquer qui prendra la place de Takashi Sensui à la tête de la division japonaise de Xbox One. Sur le continent Asiatique, Microsoft a écoulé 100 000 unités de Xbox One au sein de l’Empire du Milieu à l’occasion de son lancement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here