Yahoo! dans la tourmente : ses activités Internet pourraient être vendues

Yahoo! dans la tourmente : ses activités Internet pourraient être vendues

L’avenir d’une partie du groupe Yahoo! pourrait se jouer cette semaine au sein du conseil d’administration. Selon le Wall Street Journal, le groupe pourrait vendre ses activités Internet. Yahoo! a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Publié le 2 décembre 2015 - 17:09 par François Giraud

Yahoo! pourrait être amené à vendre le cœur de son activité : ses activités Internet

Le groupe de Marissa Mayer pourrait être amené à vendre une partie de ses activités Internet. Le conseil d’administration de Yahoo! se pose la question de savoir s’il faut céder le cœur de son activité. Il y a quelques jours, Marissa Mayer, patronne du groupe Yahoo!, faisait la Une de l’actualité ayant opté pour une stratégie qui déplairait aux investisseurs et certaines rumeurs indiquaient qu’elle pourrait être amenée à démissionner du groupe.

Des réunions du conseil d’administration ont été entamées ce mercredi 2 décembre et prendront fin vendredi. Le groupe est en train de statuer sur la possibilité de valoriser et de vendre sa participation de 15% au géant du e-commerce Alibaba, ainsi que des actifs de Yahoo! Japon indique le Wall Street Journal, ou abandonner son cœur de métier, la recherche Internet. Autant dire que le groupe Yahoo! se trouve actuellement dans une position instable. Le sort du groupe Internet devrait être décidé dans les heures et les jours à venir. Ce mardi soir, le WSJ a rapporté que Yahoo! pourrait vendre ses activités Internet, qui constituent son cœur de métier.  Suite à l’annonce de ces informations, le titre Yahoo! a pris 4,4 points dans les transactions à la Bourse de Wall Street, ce mardi 1er décembre 2015 à la clôture.

Yahoo!

Publicité

Il est également possible que le groupe se détache de l’affichage publicitaire, un domaine qui représente également le cœur de son activité. Son moteur de recherche reste l’un des services les plus convoités sur la Toile, après le géant du Web Google et le plus grand réseau social du monde, Facebook. Selon comScore, le groupe a enregistré 210 millions de visiteurs entre Yahoo! News et son service de messagerie en octobre dernier aux USA. Startboard, l’un de ses plus gros actionnaires souhaitait que le groupe vende ses parts au géant chinois Alibaba mais a brusquement changé son fusil d’épaule lorsqu’il a appris que des impôts seraient appliqués sur cette transaction financière.

L’avenir de Yahoo! et de Marissa Mayer pourrait se jouer cette semaine ?

Les résultats financiers ne sont pas à la hauteur des attentes et Marissa Mayer est de plus en plus critiquée. Sa stratégie est remise en cause par de nombreux actionnaires dont Starboard Value qui, dans une lettre ouverte a indiqué que Marissa Mayer a une attitude dédaigneuse envers les inquiétudes des actionnaires et se dit préoccupé quant à l’avenir du groupe. Malgré son intention de faire regrimper les résultats et après avoir indiqué que le retour à la croissance serait long, les résultats financiers du groupe ne sont pas au beau fixe. Yahoo! a même perdu 24 points en Bourse sur les six derniers mois de l’année.

Un échec pour Marissa Mayer qui n’aurait pas adopté la bonne stratégie

Au cours de cette semaine de réunions, le conseil d’administration de Yahoo! va étudier la probable vente des activités Internet du groupe et va chercher à trouver la meilleure option pour valoriser sa participation au sein du chinois Alibaba. Marissa Mayer, arrivée en 2012 à la tête du groupe, n’aurait pas opté pour la meilleure stratégie. Les résultats financiers s’en ressentent, baissant de trimestre en trimestre. De juillet à septembre 2015, même si le chiffre d’affaires a augmenté de 8 points à 1,2 milliard de dollars, le bénéfice quant à lui a fait une chute vertigineuse de 99% pour se stabiliser à 76 millions de dollars. Un échec cuisant pour la patronne du groupe qui indique avoir tout fait pour redresser la barre du navire en trois ans et demi.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *