Yann LeCun, le patron du laboratoire AI Group de Facebook au Collège de France

Yann LeCun, le patron du laboratoire AI Group de Facebook au Collège de France

Le professeur Yann LeCun qui a été nommé à la tête du laboratoire d’intelligence artificielle de Facebook est allé au Collège de France ce jeudi 4 février pour démarrer un cycle de conférences sur le deep learning.

Publié le 9 février 2016 - 16:13 par François Giraud

Yann LeCun, un scientifique Français à la tête du laboratoire AI Group de Facebook

Le professeur Yann LeCun a été nommé à la tête du laboratoire d’intelligence artificielle de Facebook. Ce professeur Français formé à l’Université Pierre-et-Marie-Curie et à l’Ecole Supérieure d’Ingénieur en Électrotechnique et Electronique a travaillé sur l’apprentissage automatisé par les ordinateurs. Son expertise dans la reconnaissance et le classement des images et ses  130 travaux publiés ont été utilisés par Microsoft, Google ou encore NEC. Il a créé des dispositifs de reconnaissance d’écriture utilisés dans des banques.

Yann LeCun dirige le laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Facebook, appelé AI Group, qui utilise les milliards de données fournies par les membres du réseau pour apprendre à mieux connaître les internautes et créer divers outils comme un système de reconnaissance du langage ou des systèmes d’écriture dont il est l’un des pionniers dans le monde.

Yann-LeCun-college-de-france

Publicité

Le domaine du deep learning ouvre de nombreuses perspectives

Le professeur LeCun débute un cycle de conférences au sein du prestigieux Collège de France. Il a débuté par une conférence sur le deep learning ce jeudi 4 février 2016. Il a été nommé professeur invité au sein de la Chaire informatique et sciences numériques du Collège de France créée il y a six anx en partenariat avec l’Inria. Considéré par certains comme un « Dieu » de l’intelligence artificielle, Yann LeCun est l’un des concepteurs de l’apprentissage profond, qui date des années 80-90, mais qui intéresse de plus en plus la communauté scientifique.

L’apprentissage profond est une technique qui permet d’entraîner les machines plutôt que de les programmer. Les notions d’intelligence artificielle et d’apprentissage peuvent ainsi être séparées. Le deep learning fait partie de ce qui est appelé l’apprentissage-machine et cette méthode permet d’entraîner les ordinateurs à exécuter des tâches très difficiles à programmer comme comprendre un texte ou reconnaître la parole. Des questions sont posées à la machine, qui avec l’apprentissage, s’ajuste automatiquement pour donner la bonne réponse. Yann LeCun exposera au Collège de France les perspectives du deep learning qui vont de la sécurité routière à la reconnaissance de tumeurs dans le domaine de la santé.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *