Lancement d’une version payante de YouTube baptisée « YouTube Music Key »

La plateforme de vidéo en ligne de Google vient de lancer ce mercredi un service payant de musique en ligne et va rivaliser avec d’autres plateformes de streaming comme Spotify. YouTube Music Key permettra de proposer une utilisation de la plateforme vidéo sans publicités. Le modèle actuel et gratuit serait conservé.

youtube

YouTube Music Key : un service payant pour échapper aux publicités

Google a annoncé sur son blog officiel que YouTube Music Key permettra à l’auditeur d’échapper aux publicités et de poursuivre son écoute lorsqu’il verrouille l’écran de son smartphone ou lorsqu’il utilise une application différente de celle du service de vidéo en ligne. Le nouveau service payant est actuellement en phase bêta et il est proposé sur invitation au sein de divers pays, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, en Finlande, au Portugal et en Irlande. La France n’est pas concernée par cette période de « test ». Le groupe a annoncé vouloir étendre son offre à davantage d’utilisateurs dans les mois à venir.

Un abonnement de 9,99 dollars par mois pour échapper aux publicités

Google revendique un milliard d’utilisateurs pour sa plateforme gratuite mais cette dernière affiche diverses publicités. La nouvelle offre payante permettra aux utilisateurs qui le souhaite de ne plus avoir à visualiser ces publicités moyennant un abonnement mensuel de 9,99 dollars et offrant l’accès à plus de 30 millions de titres de Google Play Music. Ce nouveau service permettra également aux fans de musique d’écouter des albums en entier et de pouvoir accéder à des playlists préprogrammées.

Une promotion à 7,99$ par mois durant la phase bêta

YouTube Music Key est actuellement proposé à un prix promotionnel de 7,99 dollars par mois durant la phase de test (bêta) et pourrait rapporter 500 millions de dollars d’abonnements par an annonce le cabinet Midia Research lorsqu’il sera proposé en version finale. La plateforme e vidéo en ligne de Google vient également de signer un partenariat avec l’agence de gestion de droits Merlin et ses 20 000 labels musicaux a indiqué The Financial Times ce mercredi et des accords ont également été signés avec les principaux majors de l’industrie du disque, à savoir Sony, Warner et Universal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here