YouTube affiche progression du chiffre d’affaires de 25%, mais ne gagne pas d’argent

La plateforme vidéo de Google ne dégagerait pas ou très peu de bénéfices, malgré un chiffre d’affaires en progression de 25% entre 2013 et 2014. Le groupe prévoit de mettre en place un nouveau dispositif de gestion de la publicité. Les comptes de YouTube ne seraient toujours pas équilibrés malgré le milliard d’utilisateurs qui visitent la plateforme vidéo tous les mois. En cause, les coûts très élevés des infrastructures et une audience qui ne séduirait pas les annonceurs car elle est principalement destinée aux adolescents.

YouTube a dix ans mais les comptes ne sont toujours pas équilibrés

La plateforme vidéo de Google vient de fêter ses dix ans et la division vidéo enregistre une progression de son chiffre d’affaires de 25%, passant de 3 milliards de dollars en 2013 à 4 milliards de dollars en 2014. YouTube, ce sont plus de 300 heures de vidéo qui sont publiées toutes les minutes, une présence dans 75 pays et traduite dans 61 langues, et chaque seconde, ce sont près de 43 000 heures de vidéo qui sont visionnées. La plateforme représentait 6% des ventes annuelles de Google en 2014, mais n’a pas encore contribué aux recettes.

youtube

Des coûts d’infrastructures très lourds

Les partenariats liés aux contenus seraient très onéreux et l’infrastructure technique qui est utile pour diffuser convenablement des vidéos coûterait également beaucoup à la plateforme vidéo, ce qui ne permettrait pas de dégager de bénéfice. Des analyses ont montré que la majorité des pages visionnées sont affichées via des contenus externes et sans visiter la page d’accueil du site, ce qui empêche YouTube de vendre des publicités à tarifs élevés. Les dirigeants de la plateforme auraient pourtant dépensé des centaines de millions de dollars aux producteurs des vidéos de YouTube pour attirer davantage de visiteurs sur sa page d’accueil, précise le Wall Street Journal.

De nouveaux moyens pour monétiser la plateforme seraient à l’étude

Selon un analyste, ce qui demeure inquiétant est que 9% des visiteurs totaliseraient 85% des vidéos vues. De plus, la clientèle de YouTube est jeune, souvent composée d’adolescents, qui visualisent surtout des contenus musicaux. La majorité des utilisateurs ont moins de trente ans, mettent des vidéos sur YouTube, ce qui permet de se servir de la plateforme vidéo comme d’un gros disque dur, puis consultent les vidéos sur d’autres sites sous la forme de liens embarqués indique le Wall Street Journal. YouTube chercherait donc de nouveaux moyens de monétiser sa plateforme vidéo pour pallier aux bénéfices quasi nuls.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here