Alors que les négociations entre Orange et Bouygues Telecom arrivent à leur terme, la filiale d’Iliad pourrait reprendre 550 boutiques Bouygues Telecom et multiplierait par douze le nombre de ses magasins selon Europe 1.

boutiques bouygues telecom

Free pourrait récupérer 550 boutiques Bouygues Telecom ?

Avec le rapprochement prévu entre les groupes Orange et Bouygues Telecom et qui arrive au terme des négociations engagées, une surprise vient d’être annoncée. Selon diverses informations dévoilées ce matin par Europe 1, le groupe Free, filiale d’Iliad, pourrait faire l’acquisition de 550 boutiques Bouygues Telecom. L’avenir des boutiques de l’opérateur mobile n’avait jamais été évoqué mais les deux groupes qui prévoient un mariage auraient trouvé un accord.

Les négociations entre Orange et Bouygues Telecom arrivent prochainement à terme mais ne seraient pas encore enterrées. Actuellement, Xavier Niel dispose de 51 boutiques en France et pourrait multiplier ce chiffre par douze en reprenant boutiques de Bouygues Telecom et disposerait ainsi de 600 boutiques. Avec l’acquisition de ces magasins, le nombre d’employés serait quadruplé, passant de 2 000 à 8 000 salariés.

boutiques bouygues telecom

Malgré des négociations avancées entre les deux groupes de télécommunications, certains points seraient encore en cours de discussion au niveau de la valorisation de Bouygues Telecom et d’Orange. SFR de son côté récupérerait 1,9 million de clients B&You ainsi que des clients Entreprise, pour une valeur de 4 milliards d’euros. Free quant à lui récupérerait des antennes et fréquences de son concurrent pour un montant de deux milliards d’euros. Rappelons également que Bouygues Telecom a convoqué un conseil d’administration ce mercredi pour finaliser les négociations avec l’opérateur historique.

L’Autorité de la Concurrence souhaite que le marché des Télécoms ne soit pas déstabilisé et que la concurrence existe. Les consommateurs ont vu leur facture mobile diminuer ces dernières années et cela ne devra pas changer. C’est Stéphane Richard, PDG du groupe Orange qui a pris les choses en main et fait avancer les discussions entre les opérateurs. Il jouerait le rôle de médiateur entre les divers PDG des trois autres opérateurs, qui ne se parlent pas !

Rappelons également que l’Etat, actionnaire du groupe Orange, ne veut pas voir sa part être inférieure à moins de 21%. Bpifrance et l’Agence des participations de l’Etat détiennent respectivement 9,6% et 13,45% du groupe Orange, soit un total de 23%. Pour maintenir trois sièges au conseil d’administration, ils ne veulent pas descendre en dessous de 21% de participation. Selon Stéphane Richard, Bouygues Telecom doit finaliser des négociations avec l’Etat. Les deux opérateurs se sont donnés jusqu’à demain, le 31 mars 2016 pour boucler les diverses discussions engagées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here