Certains restaurants se sont équipés de robots-serveurs pour gagner en productivité et en masse salariale. Mais cette solution a été de courte durée pour deux établissements qui ont mis la clé sous la porte.

Heweilai-robot

L’inefficacité de robots-serveurs aurait provoqué la fermeture de deux restaurants

C’est une aventure peu banale mais bien réelle qui s’est produite en Chine. Le pays compte de plus en plus d’entreprises qui s’équipent de robots-serveurs, pour remplacer les employés afin de faire des économies de salaire. Cette méthode a notamment été le choix de la chaîne de restauration chinoise Heweilai qui avait « embauché » des robots pour servir les clients. Hors ces derniers n’ont pas été à la hauteur des attentes de leur employeur et ont été renvoyés.

Les restaurants auraient tout de même déboursé la somme de 7 000 dollars pour faire l’acquisition d’un robot destiné à servir les clients. Mais un investissement qui ne s’est pas avéré rentable et leur inefficacité sournoise a provoqué la fermeture de deux restaurants et a risqué la clôture d’un troisième établissement, évitée in extremis par le remplacement des robots par des personnes en chair et en os. Il était demandé aux robots d’effectuer des tâches très simples comme le nettoyage ou encore la modification de commandes des clients, mais les robots-serveurs n’auraient pas été à la hauteur des attentes des restaurants.

Heweilai-robot

 

Les progrès dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la robotique sont de plus en plus importants, mais il apparaîtra que les robots ne sont pas encore fiables à 100% et pas aussi parfaits que l’on pourrait le croire. Certes, ils ne réclament pas leur salaire à la fin du mois et ne prennent pas de congés, mais leur efficacité serait à revoir. Ils n’arriveraient pas à réaliser des tâches simples, comme nettoyer le sol. Assez maladroits, ils ne feraient pas gagner du temps aux équipes en place et tomberaient trop souvent en panne. Le site Shangaiist indique même que les robots-serveurs n’arriveraient pas à porter un bol de soupe ou d’autres plats de manière stable, une situation embêtante pour les clients des restaurants.

Même si ces robots coûtent moins cher qu’un employé, le client reste roi et le robot ne serait pas à la hauteur, ce qui pénaliserait la fréquentation des restaurants. Ils ont donc été purement et simplement remplacés par des êtres humains. Selon Zhang Yun, vice-président de l’Université de technologie de Guangdong, les humanoïdes sont excellents pour augmenter la productivité d’une entreprise lorsqu’ils effectuent des tâches répétitives mais sont beaucoup plus faibles lorsqu’ils doivent interagir avec les humains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here