Selon de récentes études, Facebook perdrait de nombreux utilisateurs, déroutés par les scandales à répétition, et davantage attirés par d’autres plateformes plus « récentes ».

Facebook en difficulté face à la jeunesse

En février dernier, le cabinet eMarketer annonçait que Facebook perdait progressivement de sa superbe auprès de la jeunesse, soit les utilisateurs âgés de 13 à 17 ans. Ainsi, si Facebook compte désormais plus de deux milliards d’adeptes qui prennent le soin de mettre à jour le profil, de poster photos et vidéos ou encore simplement de perdre un temps fou à comater devant des publications sans intérêt, le réseau aurait un mal fou à conserver la jeunesse dans ses rangs. Toujours selon eMarketer, Facebook doit s’attendre à perdre pas moins de 2 millions d’utilisateurs en 2018, âgés de moins de 24 ans.

Une récente étude menée par le centre de recherche et de statistiques Pew tend à démontrer que de nombreux jeunes, âgés de 18 à 29 ans, ont d’ores et déjà décidé de se passer du réseau social. Selon l’étude, près de 44% des sondés (sur un panel de 4500 personnes) ont déclaré avoir supprimé l’application Facebook de leur smartphone. Selon l’étude, c’est notamment le scandale Cambridge Analytica qui aurait été l’élément déclencheur de ce désamour pour le réseau de Mark Zuckerberg.

Parmi les utilisateurs interrogés, il est également intéressant de noter que près de 75%d ‘entre eux ont déclaré avoir réglé avec soin les paramètres de confidentialité. Rappelons en effet que Facebook demande à l’utilisateur de procéder à divers paramétrages, pour éviter par exemple que ses posts/photos soient publiés de manière publique. Certains déclarent également avoir pris certaines distances avec le réseau social pendant plusieurs semaines.

Evidemment, il ne faut pas croire pour autant que Facebook est actuellement sur le déclin. Bien au contraire, puisque le groupe américain a annoncé d’excellents résultats financiers, les quelques rares utilisateurs ayant (vraiment) quitté la plateforme ayant été remplacés par de nombreux autres. Facebook peut d’ailleurs compter sur d’autres applications populaires pour faire le plein de dollars/utilisateurs, avec notamment Instagram, mais également WhatsApp, sans oublier bien sûr l’application Messenger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here