Une société inconnue aurait réussi à faire interdire l’iPhone 6 de la marque à la Pomme sur le sol Chinois. Le WSJ a mené l’enquête et c’est la société Shenzhen Baili Marketing Services, filiale du groupe Digione qui serait derrière cette plainte. Une action marketing de la dernière chance selon un ex-employé de la société plaignante.

Une société fantôme aurait fait interdire l’iPhone 6 au sein de l’Empire du Milieu

Apple a fait l’objet d’une plainte au sein de l’Empire du Milieu. Une société qui n’a pas dévoilé son nom souhaite faire interdire l’iPhone 6 au sein de la Chine, estimant qu’Apple a copié d’un de ses produits pour créer le design de l’iPhone 6. La société fantôme s’est tournée vers le bureau de la propriété intellectuelle situé à Pékin et ce dernier à demandé à la marque à la Pomme de ne plus commercialiser l’iPhone 6 au sein de l’Empire du Milieu. Une situation délicate pour Apple qui compatit développer ses ventes en Asie et notamment en Chine, ce qui lui permettant d’augmenter ses parts de marché. Diverses rumeurs indiquent que la marque à la Pomme ne pourrait effectivement plus commercialiser son iPhone en Chine. Des rumeurs à prendre avec des pincettes, comme à l’accoutumée.

iPhone 6 & iPhone 6 Plus

Apple a été accusé de plagiat par un régulateur situé en Chine et ne pourrait plus commercialiser ses iPhone 6. De nombreuses sociétés implantées en Chine vendent des smartphones qui ressemblent aux iPhone mais évoluent sous Android, ce qui ne manque pas de gêner Apple pour conquérir le marché asiatique. Suite à la demande du régulateur Chinois d’interdire la vente des iPhone 6 et iPhone 6 Plus en Chine, Apple a fait appel de cette décision et a continué de vendre ses smartphones. Selon diverses sources, Apple ne pourrait plus vendre son iPhone au sein de la Chine.

Sur le dernier trimestre, Apple a vu ses ventes baisser de 26 points entre les marchés de Taïwan et d’Hong-Kong par rapport à la même période, un an plus tôt. Cette tendance pourrait être accentuée suite à l’interdiction dont fait l’objet le groupe américain. Il est notamment reproché à Apple de vendre deux modèles de smartphones, qui violeraient des brevets relatifs au design d’un smartphone vendu en Chine sous le nom de Shenzhen Bali 100C. Selon le Wall Street Journal qui a mené l’enquête sur ce sujet, l’origine de la plainte proviendrait de l’entreprise « Shenzhen Baili Marketing Services« , filiale du groupe Digione. le WSJ a multiplié les tentatives pour prendre contact avec Digione, sans succès, mais un ex-employé de cette société aurait indiqué au journal que cette plainte serait uniquement un stratagème marketing de Digione pour éviter de déposer le bilan et remplir les caisses. De son côté; l’avocat du plaignant a précisé que le groupe Digione comptait bien gagner la partie et mener le combat contre Apple et voudrait même faire interdire les iPhone 6S et 6S Plus en Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here