Les chercheurs de l’Université Américaine UC Davis viennent de mettre au point KiloCore Chip, un processeur composé de 1 000 coeurs indépendants, destiné à des calculs scientifiques complexes.

KiloCore Chip : des chercheurs mettent au point un processeur composé de 1 000 coeurs indépendants

KiloCore Chip  est le nom donné à un processeur composé de 1 000 coeurs, capables de réaliser 115 milliards d’opérations par seconde à l’aide de 621 millions de transistors, en ne consommant que 0,7 watt. L’ensemble des 1 000 coeurs travaillent en toute autonomie, de manière indépendante. C’est la première fois qu’une telle innovation est réalisée, par les chercheurs de l’Université Américaine UC Davis. UN processeur réservé pour des applications scientifiques complexes.

kilocore

Le processeur KiloCore Chip est donc composé de 1 000 coeurs qui peuvent être programmés indépendamment les uns des autres ce qui permet d’insérer des instructions différentes à chaque cœur. Cette méthode est appelée « Multiple-Instruction-Multiple-Data. » L’idée est de casser une application en plein de petits bouts sur différentes unités de calcul, ce qui permet un meilleur débit de traitement pour moins d’énergie, explique Bevan Baas, professeur en ingénierie informatique à l’université UC Davis. Ce processeur est différent des processeurs graphiques (GPU), qui ont dépassé les 1 000 cœurs depuis longtemps, mais qui reçoivent en revanche tous la même instruction via un contrôleur unique avec des jeux de données différents, et sont donc baptisées  « Single-Instruction-Multiple-Data. » 

621 millions de transistors sont embarqués ouvrant la possibilité de calculer 115 milliards d’opérations par seconde pour une consommation plancher de 0,7 watt. Chaque cœur est cadencé en moyenne à 1,78 GHz, dispose de sa propre fréquence et l’ensemble des coeurs n’ont pas à passer par la mémoire partagée pour s’échanger des données. Le KiloCore gravé à 32 nm et qui embarque 621 millions de transistors a été fabriqué par Intel. Une simple pile LR6 permettrait d’alimenter le processeur et il est 100 fois plus efficace dans l’exécution des instructions qu’un PC portable moderne précise les chercheurs de l’Université UC Davis située en Californie. Il n’est pas question d’intégrer un tel processeur dans des ordinateurs grand public, ce dernier est réservé pour réaliser des calculs scientifiques conséquents et complexes. Il pourrait servir pour réaliser des applications vidéo lourdes ou encore du codage/décodage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here