Reuters a publié hier un article présentant un nouveau logiciel
capable de se substituer à l’homme et de courtiser virtuellement la personne
qui se trouve en face, un nouveau danger pour les utilisateurs des sites de
rencontres qu pourraient bien draguer un logiciel en pensant avoir à faire à une personne.

CyberLover, l’amant
virtuel
CyberLover est un nouveau logiciel mis au point par une société russe. « En
une demi-heure, le programme CyberLover vous présente des filles, échange des
photos. (…) Aucune fille n’a réalisé jusqu’à aujourd’hui qu’elle communiquait
avec un programme » précise le site cyberlover.ru. Le programme serait
donc capable de « draguer » jusqu’à dix personnes en même temps. Il peut
aller jusqu’à demander un numéro de téléphone ou même simuler une relation sexuelle
en ligne, inviter l’internaute à visiter d’autres sites web ou encourager
quelqu’un à régler une facture de téléphone portable, rapporte Reuters. Grace à
CyberLover il serait donc possible de récolter des informations personnelles concernant
ses interlocuteurs et de simuler un comportement humain sur un site de
rencontre.

La face cachée des
sites de rencontre
Par ailleurs, une polémique concernant les sites de rencontres commence à faire surface
depuis quelque temps. Des journalistes d’investigation et notamment le magazine
Capital diffusé récemment sur M6 a conduit une enquête qui révèle la
face cachée et les pratiques douteuses de certains services de rencontre en
ligne. Il s’avère que des sociétés off-shore sont sollicitées pour leur main d’oeuvre
formée à « entretenir la flamme » et à servir d’appât sur les sites de
rencontre: leurs employés se présentent comme des membres inscrits et sont
tenus d’entretenir des relations virtuelles avec les clients de ces services et
ce à leur insu.

Les principaux
acteurs du marché ne seraient pas concernés
Des pratiques douteuses destinées à attirer les clients et leurs
portefeuilles seraient donc utilisées par certaines sociétés sans scrupules. Dans
ce contexte, imaginons simplement la portée et les applications d’un logiciel tel
CyberLover et leurs conséquences dans la quête de l’âme soeur sur internet! Les
principaux acteurs du marché de la rencontre en ligne affirment cependant ne
pas avoir recours à ces pratiques non conformes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here