Panasonic annonce le successeur de son bridge Lumix FZ30 : le Lumix DMC-FZ50, qui affiche une résolution de 10 mégapixels et, comme son prédécesseur reprend l’objectif mégazoom signé Leica d’une amplitude de 12x ( 35-420mm) ouvrant au maxi à F/2,8 et stabilisé optiquement par la système Panasonic MEGA O.I.S. déjà bien connu. Le FZ50 inaugure chez Panasonic la sensibilité de 1600 ISO à pleine résolution et le constructeur nippon nous promet que le processeur Venus Engine III vient à bout du bruit qui pénalisait tant les précédentes générations de Lumix.

Panasonic Lumix DMC-FZ50 – Objectif Leica et capteur 10 mégapixels
Le DMC-FZ50 intègre un capteur CCD de 10,1 mégapixels et un objectif LEICA DC VARIO-ELMARIT f/2,8 à zoom optique 12x (équivalent à 35 mm-420 mm sur un appareil argentique 35 mm). L’objectif comprend 14 éléments répartis en 10 groupes, dont trois lentilles asphériques et une lentille ED. Tous ces éléments se combinent pour aboutir à une distorsion minimale et à des performances optiques maximales tout en préservant l’aspect compact de l’appareil.

Panasonic DMC-FZ50Bridge Panasonic FZ50 – Stabilisateur optique et sensibilité intelligente
Il y a quelques années, Panasonic a mis au point le système de stabilisation d’image optique MEGA O.I.S. Il est destiné à compenser le tremblement de la main et équipe désormais l’ensemble de la gamme LUMIX. Les tremblements sont détectés avec précision grâce à une fréquence d’échantillonnage de 4000 fois par seconde et sont compensés pour restituer des images nettes. Les mouvements du sujet sont corrigés par le puissant processeur d’image LSI Venus Engine III associé au contrôle intelligent de la sensibilité ISO (I.I.C.) et par une capacité de prise de vues en haute sensibilité (maximum 1600 ISO). Le dispositif I.I.C. permet le réglage automatique de la sensibilité ISO et de la vitesse d’obturation en fonction de la situation, grâce à une analyse de la vitesse de déplacement du sujet. Lorsque le sujet bouge, la sensibilité ISO augmente automatiquement pour permettre une obturation plus rapide. A l’inverse, si le sujet reste immobile et qu’aucun mouvement n’est détecté, il est possible de photographier de superbes paysages avec une faible sensibilité ISO.

Panasonic FZ50 – Traitement du bruit amélioré
Le Venus Engine III permet une prise de vues haute sensibilité (maximum 1600 ISO) en pleine résolution. Le système de réduction de bruit devrait gagner nettement en efficacité en éliminant le bruit en série aux différentes étapes du traitement. Tout d’abord, le bruit critique est grossièrement extrait, tandis que le bruit chromatique et le bruit de luminance sont séparés pour subir respectivement un traitement supplémentaire de sorte à réduire au minimum le bruit résiduel. Le bruit est véritablement la bête noire de Panasonic qui, à ce jour, faisait clairement moins bien que tous les concurrents. Espérons que le système de réduction de bruit soit la bonne surprise de cette nouvelle génération dotée du processeur Venus Engine III. L’aberration chromatique est elle aussi traitée par l’algorithme du FZ50.

Bridge Panasonic FZ50Lumix FZ50 – Réactivité et autonomie accrues, merci le processeur
En dépit des performances sensiblement accrues de l’appareil photo, le Venus Engine III consomme 20% d’énergie de moins que le Venus Engine II et prolonge l’autonomie de la batterie pour atteindre environ 360 photos (standard CIPA) entre deux charges. Grâce à sa capacité de traitement graphique multitâche, le Venus Engine III affiche également un temps de réponse exceptionnel avec un temps de déclenchement leader du marché pouvant descendre jusqu’à 0.009 sec  au minimum et un intervalle d’obturation de 0.8 sec . Le temps de démarrage est d’environ 0.7 sec. Le DMC-FZ50 autorise également des prises de vues en rafales, la seule limite étant la capacité de la carte mémoire SD/SDHC.

Panasonci Lumix DMC-FZ50 – Ergonomie pour un contrôle manuel facilité
Le DMC-FZ50 allie la grande facilité d’utilisation et l’ergonomie ingénieuse qui ont fait la renommée de son prédécesseur, le DMC-FZ30. Deux bagues exclusives placées sur le barillet de l’objectif permettent de commander manuellement le zoom et la mise au point, offrant une rapidité et une précision accrues. Cette fonctionnalité sera extrêmement appréciée des utilisateurs chevronnés, non seulement pour sa précision mais aussi pour l’aisance de son maniement. A l’aide des deux molettes placées sous l’index et le pouce, l’utilisateur peut régler directement l’exposition ainsi que la vitesse d’obturation et l’ouverture, ceci très naturellement. La nouvelle touche  » Fonction  » permet par ailleurs d’accéder facilement aux réglages courants (taille de l’image, photomètre, zone d’autofocus, balance des blancs, sensibilité ISO&S230;). L’utilisateur peut également mémoriser ses réglages favoris et les réappliquer instantanément au moyen de la toute nouvelle fonction de personnalisation. Il est désormais possible de régler finement la balance des blancs selon l’axe horizontal (orange-bleu) et vertical (vert-magenta). De plus, deux réticules peuvent s’afficher en surimpression sur l’écran normal de visée pour guider la composition.

Panasonic FZ50 à objectif Leica 12xDMC-FZ50 – Ecran articulé et viseur électronique
Si l’écran demeure assez petit par rapport aux standards actuels avec ses 2″, il est tout de même haute résolution (235 000 pixels) et surtout, s’incline à 180 degrés dans le sens vertical et horizontal, ce qui facilite la visée, même avec un angle de prise de vues très ouvert ou fermé. La méthode de lecture mixte des pixels du capteur CCD permet d’obtenir une haute sensibilité pour disposer d’une luminosité suffisante, y compris en cas de faible éclairage. La fonction  » Power LCD  » augmente la luminosité de l’écran de 40% afin d’assurer une bonne visibilité, même en plein soleil. Le DMC-FZ50 est également équipé d’un viseur électronique (EVF) haute résolution de 235 000 pixels qui, par rapport à un viseur optique, permet la vérification de la balance des blancs, l’histogramme temps réel et la profondeur de champ avant la prise de vues mais reste bien moins agréable à utiliser.

Bridge Panasonic DMC-FZ50 – Modes Autofocus
L’utilisateur a le choix du mode de mise au point automatique en fonction des conditions de prise de vues : 9 points, 3 points grande vitesse, 1 point grande vitesse, 1 point vitesse normale et Spot. Dans les modes 1 point vitesse normale et 1 point grande vitesse, la zone d’autofocus peut être sélectionnée au moyen d’une manette parmi les neuf proposées, de façon à optimiser la composition des sujets. Si ces système AF intelligents sont légions de nos jours, la majorité des utilisateurs préférera toujours sélectionner le collimateur central afin d’éviter les surprises et de savoir à quoi s’en tenir. Une lampe d’assistance autofocus facilite une mise au point rapide et précise en l’absence d’une luminosité suffisante.

Lumix FZ50 – Vidéo Wide VGA
En plus des vidéos VGA standard (640×480) à 30 images par seconde, le DMC-FZ50 peut également réaliser des vidéos en VGA élargi (848×480) à 30 images par seconde. Ces images seront parfaites pour être visionnées en 16:9 sur un téléviseur grand écran. Leur niveau de luminosité est également rehaussé par le système de lecture mixte des pixels du capteur CCD. Le zoom est accessible en mode vidéo grâce à la bague de réglage manuel, tandis que la netteté de l’image est assurée par le stabilisateur optique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here