Nikon annonce enfin le remplaçant du D70/D70s et il s’appellera D80 ! Il reprend l’essentiel de ce qui a fait le succès du D70 en son temps. Il emprunte le capteur 10 mégapixels de son grand frère expert le D200, assure, comme le D70s une prise de vue en rafale à 3 i/s, mais pousse l’écran LCD arrière à 2,5″  pour 230 000 pixels. L’autofocus évolue légèrement pour proposer 11 collimateurs et est le système Multicam 1000. Enfin, Nikonistes, jetez vos cartes CompactFlash aux ordures et investissez dans de la SD puisque c’est ce format qui est utilisé par le D80 (comme le D50 d’ailleurs). Le D80 embarque des technologies d’amélioration de l’image comme le D-Lighting (tons foncé/tons clairs) et de mixage des images pour réaliser des diaporamas avancés.

Reflex numérique Nikon D80Nikon D80 – Capteur CCD 10 mégapixels
Ce fameux capteur 10 mégapixels de taille APS-C est décidément de la partie dans bien des appareils en ce moment : le Nikon D200 et ce nouveau D80 ou encore le Sony Alpha 100 l‘utilisent, tout comme une ribambelle de reflex 10 mégapixels qui seront annoncés lors de la Photokina de Septembre.

Reflex numérique Nikon D80 – Programmes
Le D80 fait dans la classicisme du D70 : les modes priorité ouverture, priorité vitesse et manuel côtoient les programmes résultats (appelés « Vari-programmes chez Nikon) comme paysage, portrait, Gros plan, sport, paysage de nuit ou portrait de nuit).  Ces programmes résultats restent très utiles, même pour un utilisateur qui fréquente souvent les modes semi manuels et servent en quelques sortes de raccourci pour passer d’un portrait à une photo d’action par exemple.

Dos du Nikon D80Nikon D80 – Ecran 2,5″
Nikon et Canon auront été un peu à la traîne pour ce qui est de la taille des écrans, mais il semble qu’ils se mettent enfin à niveau, sans plus. L’écran du Nikon D80 mesure 2,5″ pour une jolie résolution de 235 000 pixels à rétroéclairage par LED blanche. C’est un TFT et Nikon annonce un angle de vue de 180°. Il reprendra toutes les formes d’affichages désormais habituelles avec rotation automatique de l’écran, affichage de l’histogramme, des zones cramées, etc. Le viseur quant à lui possède un correcteur dioptrique pour les porteurs de lunettes et couvre 95% de l’image réellement cadrée. Son dégagement oculaire est de 19,5 mm et la visée est grossie 0,84x pour optimiser le confort.

Reflex Nikon D80 – Mesure matricielle
La fameuse et si efficace mesure matricielle Nikon est naturellement au programme du D80, en plus des mesures Spot sur collimateur AF actif et centrale pondérée. Le réglage de la balance des blancs se fait à l’aide d’un petit capteur CCD dédié de 420 photosites. Notons que l’on peut récupérer une balance des blancs personnalisée d’une photo. Le D80 permet aussi de bracketer la balance des blancs.

Nikon D80 et son nouvel objectif !D80 – Sensibilité
La sensibilité ISO n’est pas en progression par rapport au D70s puisqu’elle plafonne toujours à 1600 ISO. Nous savons que le capteur 10 mégapixels est, d’origine, assez bruité, ce qui est logique : comment loger 4 millions de pixels de plus que sur le D70s avec une surface strictement identique en préservant le sensibilité de chaque photosite ? Equation insoluble hélas. Espérons toutefois que les ingénieurs Nikon auront su trouver les algorithmes qui permettront de gommer le bruit. Le D200, qui inaugura le capteur 10 mégapixels, n’est ni bon ni mauvais dans ce domaine, mais pour l’heure, gageons que Nikon reste un cran en dessous des Canon EOS 30D, 350D et pros 5D, 1D.

D80 vs D70 – Vitesse d’obturation en retrait
Etrangement, l’obturateur du D80 est moins véloce que celui du D70s puisque ce dernier atteignait le 1/8000 s contre seulement 1/4000 s pour le D80. Ce retour en arrière est assez étrange mais s’explique peut-être par un obturateur plus robuste ? Toujours est-il que le 1/8000 s sera réservé au D200 dans la gamme Nikon.

Reflex numérique Nikon D80 – Flash avancé
Le flash intégré assure la synchro flash au 1/200s, ittl, multiflash sans cordon. Avec un flash externe, le D80 devient compatible Synchro ultra rapide FP. D’ailleurs, naturellement, le D80 est compatible avec les nouveaux flash Nikon annoncés avec le D200 : les SB600 et SB800.

Nikon D80 – Autonomie
L’accu est de la dernière génération, il s’agit du EN-EL3e. Nikon nous promet 2000 photos avec une charge de cette batterie, ce qui est très élevé et vante la précision de son indicateur de charge restante. En effet, certains reflex numériques manquent de progressivité dans la jauge des batteries et sur certains modèles, à peine manque-t-il une barre que l’accus est en fait au bord de la rupture et l’appareil de l’extinction.

Avec ce nouveau reflex, Nikon annonce également la sortie d’un nouvel objectif dédié au numérique : l’AFS DX 18-138mm. Le D80 devrait être disponible aux alentours de 1000 euros boîtier nu dans le commerce. Sa date de disponibilité effective est, elle, pour l’heure, non confirmée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here