Depuis le succès, dans les années 1990-2000 de la série Coolpix 990 etc…. et de leur conception en deux partie, certains nikonistes sont restés adeptes de ce type d’appareils numériques. Le S10 reprend ce design, comme l’avait fait le décevant S4 auparavant. Cette fois-ci, le S10 vise très haut avec un objectif 10x (38-380mm) à ouverture constante, un stabilisateur VR par déplacement du capteur, un bel écran de 2,5″ et de 230 000 pixels visible sur 170°. Le Coolpix S10 possède la fonction BSS (Best Shot Selection), l’AF priorité visage et la retouche des yeux rouges, etc.

Héritier lointain du Coolpix 990 : le Coolpix S10Nikon Coolpix S10 – VR par déplacement du capteur
Depuis fort longtemps, Nikon maîtrise la stabilisation optique dite VR chez eux. Cette technologie est d’abord apparue sur les objectifs pros Nikkor et se généralise petit à petit sur des objectifs plus grand publics comme le 18-200 VR sorti avec le D200, mais aussi sur des compacts numériques, comme le Coolpix P3 ou encore le nouveau Coolpix L5. Sur ce Coolpix S10 bicorps, c’est un autre type de stabilisation optique que Nikon a implanté. En effet, sur ce boîtier, ce n’est pas une lentille qui se déplace pour compenser les mouvements de l’appareil, mais le capteur lui-même comme sur les reflex Sony Alpha 100 et Pentax K100D. Le S10 fait tout pour vous permettre d’avoir une photo nette : en plus de ce stabilisateur il peut booster la sensibilité à 800 ISO et pour blinder l’affaire, vous pouvez en plus recourir à la fonction BSS décrite plus bas.

Coolpix S10 – Fonction BSS
BSS signifie « Best Shot Selection » comme « sélection de la meilleure photo ». Dans ce mode, l’appareil prend une série de 5 photos en rafale. Ensuite, le processeur de l’appareil, le DSP, analyse les photos et sélectionne la plus nette. De cette manière, en cumulant, stabilisateur optique, sensibilité élevée et fonction BSS vous devriez au moins réussir une photo nette !

Nikon S10Nikon S10 – D-Lighting
La fonction D-Lighting introduite par Nikon il y a quelques temps déjà vise à corriger à posteriori vos photos en post-traitement logiciel dans l’appareil. Son fonctionnement est très simple : lorsque vous visionnez une photo qui n’est pas uniformément exposée (contre-jour, zones trop sombres, ombres bouchées, etc.) alors vous pouvez, via le menu, demander l’application du D-Lighting. Alors, l’appareil ré-étalonne l’exposition de votre photo et débouche les ombres. Si les zones sombres éclaircies artificiellement présentent souvent un grain un peu gênant, le D-Lighting est un moyen assez efficace de récupérer certaines photos. Dans le même esprit, Nikon a généralisé aussi cette année la correction des yeux rouges.

Nikon Coolpix S10 – Détection des visages et AF priorité visage
Avec cette fonction, l’intelligence logicielle vient à nouveau au secours de votre confort et de la réussite de vos photos. En effet, l’appareil détecte là où se trouvent les visages sur votre photo et se focalise sur cette zone pour faire la mise au point sur les visages. Si cette fonction peu, à première vue, paraître un peu gadget, en fait elle s’avère très utile pour éviter, lorsque vous voulez photographier deux personnes et que l’appareil fait joyeusement la mise au point pile entre les deux personnes, sur le fond…. et que vos deux sujets sont flous.

Nikon Coolpix S10 – Caractéristiques principales
–         6 mégapixels
–         Zoom 10x (38-380mm)
–         Système VR par déplacement du capteur
–         Ecran LCD 2,5″ et 230 000 pixels
–         220 grammes
–         Fonction Best Shot Selection
–         399 euros TTC 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here