Oracle vient de publier les résultats de son quatrième trimestre, en dessous des prévisions des analystes mais la division « Cloud » se développe avec une progression de +49,1% à 859 millions de dollars.

Oracle a publié des résultats trimestriels mitigés, en deçà des prévisions des analystes

Le groupe Oracle vient de publier ce jeudi ses résultats financiers pour son quatrième trimestre. Des résultats mitigés mais améliorés grâce à sa division Cloud qui vient renforcer le chiffre d’affaires. Le titre gagnait 2,67 points à 39,67 dollars dans les échanges électroniques à Wall Street ce jeudi suite à la publication des résultats. Les ventes de services Cloud ont dépassé les attentes des analystes et le bénéfice net du groupe arrêté au 31 mai a évolué de 2,814 milliards de dollars contre 2,76 milliards de dollars un an plus tôt, soit une progression de 2%.

oracle-600

Au niveau des résultats trimestriels, le chiffre d’affaires a baissé de 1% à 10,59 milliards de dollars, dépassant le consensus qui s’établissait à 10,47 milliards de dollars. Au niveau de la division Cloud, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 859 millions de dollars, en progression de 49,1 points. Globalement, les résultats financiers pour ce quatrième trimestre sont légèrement inférieurs aux attentes, avec un bénéfice net qui a seulement progressé de 2% par rapport à l’an dernier à la même période. Le bénéfice par action est de 81 cents contre 82 cents attendus. Au niveau de la division Cloud, le président du conseil d’administration, Larry Ellison s’attend à une poursuite de cette évolution pour les prochaines années, ce qui est encourageant.

Le groupe Oracle propose des solutions Cloud et a racheté les sociétés Opower et Textura, spécialisées dans l’informatique dématérialisée, mais reste derrière de grands noms du secteur comme Saleforce.com, dirigé notamment par un ancien cadre d’Oracle. Sur l’année, le chiffre d’affaires a baissé de 3 points à 37 milliards de dollars et le bénéfice net de 10% à 8,9 milliards de dollars, une baisse en grande partie due aux variations du dollar. Le chiffre d’affaires produit par la vente de logiciels recule de 5 points sur l’année à 26,1 milliards de dollars. Toujours sur l’année, le hardware baisse de 10% à 4,67 milliards de dollars mais le Cloud progresse de 36% à 2,85 milliards de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here