Le gouvernement suit toujours de près le plan France Très Haut Débit qui prévoit de couvrir l’ensemble du territoire à l’horizon 2022 et la moitié d’ici 2017 en Fibre optique. Un déploiement qui pourrait représenter un coût total de plus de 20 milliards d’euros financés par des fonds publics et privés.

fibre optique

Très Haut Débit : 50% du territoire pourrait être couvert à la fin de l’année 2016 ?

Les opérateurs seraient en avance sur le chantier et pourraient couvrir 50% de la population Française d’ici à la fin de l’année 2016. Rappelons que l’objectif, suivi de près par le gouvernement Français et l’Arcep, est de couvrir la moitié de la France d’ici 2017 et la totalité du territoire à l’horizon 2022. Un projet qui pourrait coûter plus de 20 milliards d’euros, financés par des fonds privés et publics.

fibre optique

Mais la couverture annoncée par les opérateurs serait théorique et dans les faits, le déploiement serait assez inégal en fonction des zones d’habitation. Les opérateurs télécoms ne travailleraient pas tous à la même vitesse. Des élus dont le sénateur de l’Ain, Patrick Chaize a précisé que le groupe Orange a rendu raccordables 13,6 % des prises fibre dans les zones moyennement denses et indiqué qu’à ce rythme, on couvrirait 100% du territoire en 2029. SFR ferait encore moins bien, et permettrait une couverture totale en 2097 ! Mais le PDG de SFR indique pouvoir rattraper le retard.

Une situation qui ne devrait visiblement pas s’arranger car Orange serait accusé de profiter d’avantages liés à son statut d’opérateur historique. En début de mois de juin 2016, l’Arcep a publié son observatoire pour le premier trimestre 2016 sur le déploiement de la fibre optique en France. On constate que le très haut débit se déploie de mieux en mieux avec 4,5 millions d’abonnements Internet Très Haut Débit à la fin du premier trimestre. Durant les trois premiers mois de l’année 2016, ce sont 265 000 abonnements supplémentaires qui ont été contracté soit une augmentation de +35% par rapport à l’an dernier à la même période.

Au 31 mars 2016, environ 30 millions de lignes de cuivre sont éligibles au haut débit et 14,8 millions de logements et locaux à usage professionnel au très haut débit fixe indique le gendarme des télécoms. Ce nombre de logements recouvre les offres à très haut débit sur des réseaux en fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH), les offres à très haut débit sur des réseaux avec une partie terminale en câble coaxial et les offres à très haut débit sur le réseau de cuivre. L’Arcep précise que le nombre total de logements éligibles aux offres à très haut débit (supérieur ou égal à 30 Mbit/s) toutes technologies confondues, s’élevait au 31 mars 2016 à environ 14,8 millions de logements, dont 9,3 millions se situent en dehors des zones très denses. Au sein de ces 14,8 millions de logements, 5 974 000 étaient éligibles aux offres à très haut débit en fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH), ce qui correspond à une hausse de 7 % en un trimestre et de 37 % en un an. Parmi ces logements, 2 413 000 sont situés en dehors des zones très denses, et 850 000 sont éligibles via des réseaux d’initiative publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here