Sony Pictures fait l’objet d’une attaque informatique paralysant tous les ordinateurs et le système d’administration. Des informations confidentielles ont été dérobées.

Piratage Sony Pictures by GOP

Le groupe de hackers GOP bloque et pirate les ordinateurs de Sony Pictures

L’ensemble des ordinateurs des employés de Sony Pictures ont fait l’objet d’une attaque revendiquée par un groupe de pirates sous le nom GOP. ces derniers affirment avoir dérobé des documents confidentiels et font du chantage à Sony Pictures. Ils menacent de les publier si le groupe Sony ne se plie pas à leurs requêtes.

Piratage Sony Pictures 24 novembre

Les ordinateurs des salariés de Sony Pictures ont été paralysés hier

C’est tout le système informatique du studio de cinéma américain qui a été paralysé ce lundi 24 novembre indique The Verge. A leur grande surprise, au moment d’ouvrir leur session, les employés du groupe se sont retrouvés face à une image représentant un squelette et portant la mention « Hacked By #GOP ». Le groupe de hackers « GOP » pour « Guardians of Peace » avait joint à cette image un message de chantage. Si Sony ne répondait pas favorablement à leur demande avant hier soir à 23h, ils publieraient toutes les données confidentielles qu’ils ont piraté sur les réseaux informatiques du groupe.

Des documents confidentiels publiés sur la Toile

Pour prouver leur détermination, le groupe de pirates « GOP » avait joint un lien vers quelques sites sur lesquels ils avaient publié un fichier ZIP appartenant à Sony Pictures. Ce fichier a été vu par quelques internautes et comprenait des fichiers MP3, des mots de passe de bases de données, des adresses email, des informations sur des budgets et d’autres documents confidentiels. Sony Pictures n’a pas encore communiqué sur le sujet et il n’y a aucune information concernant la publication de documents face à la menace de GOP. Des comptes Twitter de Sony ont également été provisoirement paralysés mais Sony a repris le contrôle des comptes. Ce n’est pas une première pour Sony Pictures. En 2011, c’est le site du studio de cinéma américain qui avait déjà fait l’objet d’une attaque et diverses données personnelles avaient été volées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here