L’affaire Linux/PS3 est en passe de se conclure, et Sony pourrait être contraint de verser plusieurs millions de dollars aux différents plaignants…

L’affaire Linux/PS3 se conclut

Il y de cela quelques années (en 2010 précisément), Sony déployait une mise à jour firmware pour sa console PlayStation 3 qui, entre autres, supprimait la possibilité d’installer l’OS Linux sur la console. Une possibilité passée évidemment inaperçue pour la plupart des joueurs, mais certains utilisateurs mécontents ont néanmoins tenu à porter l’affaire en justice via une « class action« , Sony ayant pour ces derniers rompu une promesse commerciale.

ps3-60go

Depuis plusieurs années, les avocats de Sony et le groupe de consommateurs mécontents tentent tant bien que mal de trouver un accord qui arrangerait les deux partis. Aujourd’hui, il semblerait qu’un accord soit enfin en passe d’être validé. En effet, selon Ars Technica, Sony aurait consenti à verser la somme de 55 dollars à chaque utilisateur de Linux sur PS3, ainsi qu’un bonus de 9 dollars à chaque gamer ayant eu l’impression d’avoir été lésé par la mise à jour incriminée.

Aux Etats-Unis, rappelons que la PlayStation 3 s’est écoulée à environ 10 millions d’exemplaires entre novembre 2006 et avril 2010, date de la mise à jour en question. Le fait est que tous les acheteurs sont ainsi potentiellement concernés par cette décision, et ces derniers devront livrer une attestation sous serment, afin de profiter des quelques dollars offerts gracieusement par Sony. Ainsi, à 55 dollars chacun, et avec 10 millions d’utilisateurs potentiellement concernés, Sony pourrait devoir signer un (très) gros chèque dans cette affaire… Notons enfin que les avocats des joueurs toucheront de leur côté 2,25 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here