Sony a décidé de revisiter son classique de la PS2 Ratchet & Clank, avec une version PlayStation 4 totalement remaniée. Notre test complet.

Ratchet & Clank reviennent sur PS4

Certains gamers s’en souviennent sans doute avec émoi, en 2002, sur une certaine PlayStation 2, déboulait Ratchet & Clank, un tout nouveau jeu de plateformes et une toute nouvelle licence, signée Insomniac Games. Une époque (lointaine) durant laquelle le genre plateformes était encore très prisé, et la PS2 avait notamment accueilli Jak & Daxter ou encore Sly Raccoon (pour ne citer que les licences maison), sans compter les nombreuses suites au fil des années. Aujourd’hui, Sony a décidé de dépoussiérer Ratchet & Clank, avec une version PS4 qui se veut le « reboot » de l’épisode originel, et qui se devait de faire oublier un certain Knack…

ratchet-clank-ps4

En d’autres termes, on retrouve un fond quasiment identique à l’opus paru il y a près de 15 ans sur PlayStation 2, avec toutefois quelques surprises et nouveautés au niveau de la narration. Evidemment, c’est sur le plan technique que le jeu bénéficie d’une réelle évolution, avec un vrai remake, et non un simple Remaster HD. A l’écran, cela se traduit par des environnements complètement retravaillés, avec une profondeur de champ assez étonnante parfois, des ennemis très détaillés et des effets spéciaux d’une beauté sidérante par moments.

Ratchet _ Clank2

Toutefois, l’oeil avisé remarquera rapidement quelques ficelles de gameplay un peu datées, ainsi que des environnements moins pimpants que d’autres, sans compter un très léger aliasing. Rien de bien grave évidemment, mais ce Ratchet & Clank aurait certainement pu être encore plus beau, c’est indéniable.

Ratchet _ Clank3

Côté gameplay, on retrouve évidemment cette mécanique un peu « old school », avec des niveaux divisés en planètes sur lesquelles on pourra revenir à loisir en fonction des gadgets et armes récupérées, pour accéder bien souvent à des endroits inaccessibles précédemment. En effet, ce Ratchet & Clank propose non seulement une bonne quinzaine d’armes différentes et upgradables, mais le petit Lombax va également gagner en aptitudes au fur et à mesure de l’aventure. On pourra ainsi profiter d’un jetpack, de bottes aimantées et de tout un tas d’autres gadgets permettant de progresser.

Ratchet _ Clank

Côté arsenal, le joueur va donc profiter d’armes aussi destructrices qu’originales, avec évidemment le Groovitron, qui permet de faire danser tous les ennemis du jeu, mais aussi Mr Zurkon, le Pixelisateur (qui donne un côté délicieusement rétro aux ennemis), sans oublier le terrible Pacificateur ou encore un lance-flamme plus basique, mais fichtrement efficace. Chaque arme peut évoluer jusqu’au niveau 5, mais également être améliorée chez les vendeurs d’armes disséminés dans les niveaux. Mieux encore, pour ceux qui boucleront l’aventure, il est possible de faire évoluer les armes en mode Oméga, et de les faire grimper jusqu’au niveau 10. A cela s’ajoutent les boulons d’or cachés, ainsi que des holocartes à collectionner. Bref, les amateurs de trésors ont de quoi faire.

[youtube id= »y6VL7wImU0Y » width= »620″ height= »360″]

Côté durée, ce Ratchet & Clank PS4 nécessitera une petite dizaine d’heures de jeu pour voir le fin mot de l’aventure. Bien sûr, il sera indispensable de recommencer l’aventure (en mode Normal ou Défi) pour qui souhaite améliorer Ratchet au maximum, et faire évoluer toutes les armes à leur meilleur niveau, sans oublier les Boulons et les holocartes. Le jeu offre également des phases de jeu assez variées, avec des courses de hoverboards notamment, des phases de shoot aérien (pas mémorables toutefois) mais également des objectifs secondaires, ainsi que des phases un peu plus axées infiltration, mettant en scène le petit robot Clank.

Notre Verdict

Même si les ficelles « old school » (graphiques et sur le plan du gameplay) se voient parfois un peu trop, ce Ratchet & Clank PS4 parvient très facilement à accrocher le joueur, et permet de renouer avec un genre plateforme qui a presque complètement disparu de la circulation… A cela s’ajoute un prix assez attractif (39 euros), Sony, et c’est tout à son honneur, n’ayant visiblement pas souhaité charger les joueurs du prix fort pour un « simple » remake. Bref, un très bon jeu de plateforme en 2016 (sans doute l’un des seuls d’ailleurs), difficile de résister.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here