Tests matériels

Test et comparatif d'appareils photo numérique, compact, reflex numériques, objectifs...

Test du Sony T100

Le Sony T100 est un appareil extrêmement populaire depuis son annonce il y a quelques semaines. Avec son capteur de 8,1 mégapixels et son zoom optique 5x (équivalent à un 35-175mm) stabilisé, le Sony T100 possède de multiples caractéristiques attrayantes, le tout, dans un boitier ultra compact, très fin, qui laisse tout de même assez de place pour y loger un bel écran de 3". La série T de Sony  est connue pour son esthétisme et sa finition impeccable. Sony ne nous aura une nouvelle fois pas déçu avec ce modèle, équipé d'un volet coulissant à l'avant de l'appareil pour cacher l'objectif et le flash. Mais ce n'est pas le seul point qui fait de ce compact un appareil "bijou". En effet, sa coque en métal brossé et son énorme écran 3" contribuent au plaisir d'utilisation. Le fait que l'objectif soit périscopique (intégré dans l'appareil)  joue aussi sur le design du T100 permettant d'avoir un zoom 5x dans un boitier qui demeure extrêmement plat.

Test de l’Olympus SP-550 UZ

Vu l'intérêt suscité par le bridge Olympus SP-550 UZ , nous avons donc décidé de le tester. Cet appareil est donc un bridge qui possède une amplitude de focales démesurée. Un zoom 18x équivalent à un 28-504mm! Du jamais vu en photo numérique, ce privilège étant réservé aux caméscopes. Comment va s'en sortir le SP-550 UZ avec son capteur de 7,1 Mégapixels, son stabilisateur optique et son zoom incroyablement puissant. Lorsque nous avons déballé le colis, nous avons sorti le boîtier, et à notre grande surprise, c'était un petit appareil, très compact pour un bridge, qui ne ressemblait en rien au bridge doté de l'objectif le plus puissant du marché comme on aurait pu se l?imaginer. Et pourtant c'était le cas. Bien évidemment, immédiatement après l'avoir allumé, nous avons zoomé au maximum par la fenêtre. Impressionnant. C'est un capteur CCD de 7,1 Mégapixels, un stabilisateur optique, un zoom 18x et une sensibilité qui monte jusqu'à 5000 ISO qui sont les principales caractéristiques de cet appareil.

Test du Samsung NV7 OPS

Le Samsung NV7 OPS fait partie de la famille des appareils "NEW VISION" de samsung, famille haut de gamme distinguée par la jolie bague blueue qui encercle lobjectif. Le capteur est un 7,2 Mégapixels, le zoom optique un 7x (équivalent à un28-270mm), son écran LCD 2,5" comporte 210 000 pixels, le zoom est complété par un stabilisateur optique (très utile, vous le verrez plus bas), mais aussi un zoom numérique 5x. L'appareil offre une mémoire intégrée de 19Mo qui permet de prendre 6 photos pour se dépanner, une sensibilité qui va de 100 ISO à 1000 ISO et une vitesse d'obturation qui va de 15s à 1/1500s. 11 modes scène vous sont également proposés. Voici le test duSamsung NV7 OPS.

Test du Kodak EasyShare V803

Nous testons aujourd'hui le Kodak Easyshare V803, un compact numérique très design de 8 mégapixels qui vise essentiellement les amateurs débutants. Esthétiquement parlant, ce modèle est vraiment réussi, avec son boîtier tout noir (celui de notre test puisqu'il existe en de multiples coloris tendances), ses quelques détails argentés et ses boutons qui s'allument en bleu lorsqu'il est en marche. Esthétiquement parlant, ce modèle nous a largement convaincus, mais saura-t-il le faire de part ses qualités techniques et sa capacité à réaliser de belles photos ? Réponse dans ce test.

Test du Pentax K10D

Nous avons testé le Pentax K10D, ce reflex Pentax qui a tant fait parler de lui à sa sortie pour son côté semi-professionnel (construction, fonctionnalités etc...) pour un prix relativement bas. Tout d'abord, il faut savoir que le K10D est un reflex numérique pro et semi-pro. Par conséquent, ses fonctions expertes seront sous-exploitées par un débutant, bien que le boitier soit assez simple d'utilisation. Doté d'un capteur haute résolution de 10 mégapixels (23,5mmx15,7mm), le K10D permet de réaliser des photos de très bonne qualité au grain très fin. L'appareil qui nous a été prêté, était accompagné d'un objectif 16-45mm f4 étonnement bon, l'objectif livré en kit étant normalement un 18-55.

Test du Leica M8

Nous avons testé pour vous le fameux Leica M8. Livré avec un objectif 28mm à f/2, nous allons vous délivrer ses points forts et ses points faibles mais aussi toutes ses caractéristiques. Pour les débutants en photographie qui n'ont jamais entendu parler de Leica, c'est  une marque allemande mythique qui est surtout reconnue pour ses objectifs à la qualité et la finition plus qu'excellente, mais aussi pour ses boîtiers très robustes.

Test du Nokia N73

Il y a peu, Nokia annonçait son nouveau photophone : le Nokia N73, doté d'un capteur 3,2 mégapixels et d'un objectif signé Carl Zeiss. Cette annonce laissait présager le meilleur, le Finlandais ayant décidé de collaborer avec un grand nom de l'optique photographique, Carl Zeiss, pour le développement de ses objectifs afin d'améliorer la qualité des photos issues des téléphones portables. La résolution de 3,2 mégapixels, suffit, sur le papier, à des tirages 20x30 cm et constituait, il y a peu, souvenez-vous, le must en matière d'appareil photo numérique. Nous avons testé ce cameraphone qui affiche tant d'ambitions photographique qu'il se paya le luxe de sponsoriser les rencontres photographiques en Arles, en 2006.

Test du Pentax Optio M20

Nous avons testé pour vous le Pentax M20, un appareil grand public compact et léger, plaisant à utiliser, très pratique et très simple. Le Pentax M20 possède un capteur de 7 millions de pixels et un zoom optique 3x... Venez découvrir ce petit compact très séduisant.

Test du Nikon D40

Nikon vient d'officialiser son reflex numérique entrée de gamme le Nikon D40. Ce petit 6 mégapixels vient affronter d'autres modèles plus gâtés en mégapixels mais certainement avec d'autres arguments. Au chapitre de ses atouts, nous relèverons en premier sa compacité et sa légèreté qui va de paire avec une ergonomie simplifiée, un peu à la façon d'Olympus et de son mini reflex E-400, Nikon souhaite attirer les utilisateurs de compacts numériques et les débutants vers le segment des reflex numériques. Voilà enfin chez Nikon un vrai reflex d'entrée de gamme fait pour un plus large public, visant en particulier les amateurs de photographie qui ont envie de mettre de côté leur compact pour essayer de se découvrir un nouveau talents. Malgré son capteur 6 mégapixels, ce qui peut paraître peu, comparé au Canon EOS 400D ou Pentax K100D, entre autres, dotés d'un capteur de 10 Mégapixels, le Nikon D40 offre la possibilité de produire des images de très bonne qualité et dispose de plusieurs arguments en sa faveur pour attirer les consommateurs. Notamment son boîtier robuste qui n'est pas le cas pour son concurrent, qui a déjà été beaucoup critiqué pour son boîtier en plastique peu solide. En terme de poids et de taille le D40 est idéal pour voyager ce qui n'est pas forcément le cas de tous les reflex?

Test du Fuji FinePix V10 ultracompact et gran LCD

Fujifilm, avec le V10, à lancé un appareil ultraplat dont la caractéristique première est d'être équipé d'un écran qui peut être qualifié de géant avec ses 3" de diagonale ! Par ailleurs, le V10 offre, Fujifilm oblige, un capteur maison bien connu pour limiter le bruit numérique. Son zoom optique 3,4x et sa batterie Lithium complètent le tableau d'un appareil bijou bien fini dont les spécifications techniques laissent augurer une qualité photo à la hauteur du design.

Test du HP Photosmart R927 : 8 MP, écran 3p et intelligence logicielle

Annoncé en mars 2006, le HP Photosmart R927 vient donner un peu de sang neuf à une gamme HP un peu vieillissante et coiffer la famille des HP Photosmart. Le R927 se distingue par une résolution de 8 mégapixels ainsi qu'un grand écran de 3". Son objectif 3x est assez standard. HP a poussé encore plus loin l'intégration de technologies logicielles au service de la photo, comme celles apparues sur le R707 il y a maintenant 2 ans. Du coup, ce R927 regorge de fonctions évoluées et intelligentes. Voici le test de ce dernier né des appareils numériques HP : le Photosmart R927.

Test de la carte mémoire Delkin SD Extra avec connectique USB

Il y a quelques mois, nous nous faisions l'écho du lancement par quelques fabricants de cartes SD d'un nouveau genre. Ces cartes SD renferment en effet une connectique, cachée dans la carte. Le but de la manoeuvre étant de permettre de s'en servir comma clé USB et de se passer de branchement ou de lecteur de carte pour décharger ses photos de son appareil numérique. Séduits par les côtés pratiques théoriques de cette carte SD dite Extra chez Delkin, nous en avons testé une.

Test du Nikon Coolpix P3 : compact stabilisé et Wifi

Il y a quelques mois, Nikon présentait sa nouvelle gamme de compacts numériques Coolpix. Entre les appareils entrée de gamme (Nikon Coolpix L1 L2 et L4) et les appareils stylés avec des fonctions "fun" (Nikon Coolpix S4, S5, S6), la gamme des Coolpix Série P se positionne comme tournée envers les photographes numériques experts soucieux de bénéficier de programmes créatifs, de pouvoir débrayer les automatismes et, surtout, souhaitant une qualité photo optimale. Ainsi, les Nikon Coolpix P3 et P4, totalement identiques au wifi près (présent sur le P3 uniquement) reprend le flambeau du Nikon Coolpix 7900. Le P3 offre donc, sur la papier déjà, tout ce dont on peut rêver : 8 mégapixels, objectif Nikkor 3,5x, écran LCD 2,5", stabilisation optique Nikon VR et connexion Wifi.

Test du FujiFilm Finepix F11

Capteur maison FujiFilm Super CCD HR de 6 mégapixels, zoom optique 3x, des modes manuels (priorité vitesse, ouverture), des hautes sensibilités exploitables, un boîtier en aluminium avec grand écran 2,5", voilà les caractéristiques du successeur du Finepix F10, le Finepix F11. Nous avons eu l'occasion de le tester sur le terrain durant plus de deux semaines et voici le test de ce compact numérique qui se démarque de la concurrence et mérite vraiment d'être mis en avant.

Test du Konica Minolta Dynax 5D

A la lecture de la fiche technique du reflex numérique Konica Minolta Dynax 5D, on le trouve très proche du Dynax 7D, dont il reprend l'exceptionnel système de stabilisation d'image intégré au boîtier, mais aussi le capteur 6 mégapixels, encadré par un blindage antibruit ou encore la dimension de l'écran de 2,5" optimisé. Avec ce Dynax 5D, KM nous livre là une nouveauté très intéressante sur le marché en pleine ébullition des reflex numériques, accompagnée de nouveaux objectifs Konica Minolta optimisés pour le numérique. Le test de ce Dynax 5D s'impose donc comme un incontournable pour cet automne. Nous avons pu tester le Dynax 5D durant une semaine et le mettre à l'épreuve du terrain.

Konica Minolta Dynax 5D - Un reflex très abouti

Le Dynax 5D n'est pas un simple modèle d'entrée de gamme, mais bien un appareil photo complet, doté du système exclusif Konica Minolta de stabilisation par le capteur : l'Anti-Shake. Il est également équipé d'un capteur 6 millions de pixels au format APS-C qui bénéficie d'un nouveau système de réduction du bruit numérique, d'un écran de visualisation de bonne dimension de 6,35 cm de diagonale (2,5 pouces), de programmes résultats et de toutes les fonctions indispensables aux photographes experts.

Exclusif ! Prise en main du Kodak EasyShare-ONE

Le Kodak EasyShare ONE est une petite révolution à lui tout seul à plusieurs niveaux : très novateur, il sera livré avec une carte wifi permettant non seulement de se connecter à un réseau wifi local, mais également à tous des hotspots wifi via un abonnement pour directement envoyer les photos par email à ses amis, clients, collègues ou au site Kodak EasyShare Galery pour des tirages en ligne. Ensuite, il s'agit du premier appareil doté d'un écran aussi gigantesque puisqu'il fait 3" de diagonal, avec un tel écran, non seulement la prise de vue est facilité, mais en plus, le partage devient une réalité. Enfin, le Kodak EasyShare ONE possède une mémoire capable de stocker 1500 photos dans une résolution suffisante à un tirage 10x15 cm. 3 innovations, pour 3 raisons de s'intéresser à cet appareil, unique en son genre qui préfigure certainement une nouvelle famille d'appareils numériques. Lors de la journée PMA Europe, nous avons pu réaliser une prise en main de cette nouveauté et voici nos premières impressions.

Test du Nikon Coolpix 7900

Dans la série des Coolpix, qui a fait son apparition chez Nikon avec la venue du numérique, le design a subi des mutations importantes. Pionnier dans le design original et la conception osée des appareils numériques, Nikon avait d'abord opté pour un audacieux concept bicorps avec une articulation entre le corps de l'appareil et son optique. Aujourd'hui, du fait de la miniaturisation, ce design ne se justifie plus et tout tient dans un boîtier monobloc sans problème. Avec ce Coolpix 7900, Nikon est revenu aux valeurs traditionnelles du design des appareils photos. En effet, ce nouveau Coolpix ressemble étrangement à un appareil photo, ce qui est rare aujourd'hui ! Ce retours à un design classique et efficace est couronné par ce modèle 7900 bénéficiant d'une résolution de 7 mégapixels et d'un zoom optique 3x.

Test du petit bijou Canon Ixus 700

Depuis de longues années, on connaît bien le concept Ixus, que Canon a lancé du temps de l'argentique. Les principales caractéristiques de cette famille Ixus sont un design compact, de qualité et avec un boîtier en acier et une performance optique de haut niveau qui assure une qualité d'image toujours surprenante pour des appareils aussi compacts. Canon a logiquement adapté son concept au numérique et la famille des Ixus numérique a démarré en fanfare avec les Ixus Digital, puis Ixus V2, Ixus 300 etc. En 2005, Canon annonce ce prometteur Ixus 700, doté d'un capteur de 7 mégapixels et d'un zoom optique 3x. Si on peut se demander si autant de pixels ont bien leur place dans un boîtier si petit et s'ils servent à quelque chose, une chose est certaine, Canon a cédé à la course aux pixels, logique des temps.

Nous avons mis ce boîtier à rude épreuve dans notre test terrain et sur notre banc d'essai DxO Analyzer 2.

Test du Sony Cybershot DSC-T7

Le Sony DSC-T7 est le porte drapeau de la famille T de Sony, caractérisée par un design ultra plat. Ultra plat, le T7 l'est, il est même deux fois plus compact que le DSC-T33. Il reprend le design avec le capot coulissant du DSC-T1. Ce cinq mégapixels avec zoom optique 3x d'une compacité réellement surprenante sera la coqueluche de l'été sur les plages. Nous l'avons testé à la fois sur notre banc d'essai DxO Analyzer 2 et sur le terrain dans des conditions de prise de vue très variées. 

Un produit Sony n'est pas un produit comme les autres. La marque nippone s'attache à se différencier obligatoirement, soit par des innovations, soir par un design et une finition d'exception. Dans le cas du Sony Cyber-shot DSC-T7, l'innovation est venue rendre un design particulièrement osé, enfin possible. En effet, la finesse de ce T7 est à mettre au crédit de l'objectif à mécanique interne et au déplacement de l'écran sur la droite pour libérer l'espace du zoom. Ainsi, le DSC-T7 atteint l'épaisseur lilliputienne de 15 mm hors tout et de 9 mm pour le boîtier lui-même si on omet le capot protecteur. Imaginiez-vous il y a encore quelques mois, un 5 mégapixels avec zoom optique 3x qui mesure moins de 1 cm d'épaisseur ? Et bien, le voilà ! Ses dimensions sont de 92x60x14 mm, et sur la balance (ou plutôt le pèse-lettre) il ne dépasse pas les 140 grammes avec sa batterie Lithium. Plus d'excuse pour ne pas emporter son petit T7 partout avec soi.

Test du Fuji FinePix S3 Pro et son capteur Super CCD SRII

Le FujiFilm FinePix S3 Pro s'est fait désiré, c'est le moins que l'on puisse dire. Annoncé en début d'année 2004, nous avons pu le prendre en main près de neuf mois plus tard lors de la Photokina 2004 qui se tient traditionnellement à l'automne. Lors de cette prise en main, nous avons immédiatement été séduit par l'ergonomie de l'appareil qui nous est apparu comme un des plus confortable du marché, certainement le meilleur grip à ce jour. Voilà le signe que l'on tient en main un appareil pro : ce ne sont pas des fiches techniques aux valeurs impressionnantes que les pros recherchent, mais bien des appareils pratiques, bien en main et qui vont remplir les fonctions que le pro va lui demander.

Si on a immédiatement une impression de tenir en main un appareil pro, le nom est là pour nous le rappeler : S3 Pro. Ce remplaçant du S2 Pro, qui datait déjà de 2002, se caractérise en premier par son capteur hors norme, doté de la technologie Super CCD SR II. Nous somme méfiant envers les nouvelles technologies de capteurs ou bien envers les interpolations un peu limites voire inutiles des résolutions que Fuji avait la mauvaise habitude de nous réserver. Ici, disons-le tout de suite : l'innovation est au RDV, elle apporte un réel plus et rend le FinePix S3 Pro irremplaçable sur le marché, de part sa plage dynamique super étendue, qu'il doit à son capteur Super CCD SR II.

Le capteur numérique battu depuis bien longtemps le film argentique sur le plan de la définition, mais il reste (ou plutôt il restait) un domaine dans lequel le film demeurait bien supérieur au numérique : la latitude d'exposition et la plage dynamique. Observez vos photos numériques et vous verrez que les hautes lumières sont systématiquement cramées, les zones claires perdent toute information et son irrattrapable en post traitement. Et bien, le S3 pro remédie à ce défaut bien connu et s'impose à nos yeux comme une alternative aux reflex pros et semi pros plus classiques des deux grandes marques pour satisfaire les perfectionnistes de l'exposition, ou tout simplement les amoureux des belles images.