Après la CNIL, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir menace les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Google + et leur laisse trois semaines pour modifier les clauses d’utilisation de leurs services.

UFC Que Choisir

L’UFC-Que Choisir met en demeure Facebook, Google + et Twitter de supprimer ou de modifier les clauses « que nous jugeons abusives ou illicites dans leurs contrats et de les conformer au droit français », écrit l’association dans un communiqué le 27 juin. À défaut de réponse sous 21 jours, l’UFC-Que Choisir se réserve le droit d’agir en justice.

« Nous avons adressé mercredi une lettre de mise en demeure de presque 100 pages aux trois géants pour modifier les clauses contractuelles estimées abusives et qui sont interdites par le droit français » précise Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir »

« Les trois principaux réseaux sociaux ne considèrent pas les données confiées par les internautes comme des données personnelles. Les conditions d’utilisation des services de Facebook, Twitter et Google + sont illisibles » informe Amal Taleb, juriste de l’association.

Réseaux sociaux: Peu de transparence

Les conditions contractuelles des réseaux sociaux ont pour point commun de ne donner aucune information claire sur les services qu’ils fournissent. Les textes accessibles uniquement sur le site de chacun, sont illisibles et comportent plusieurs pages. Tout est fait pour éviter que le lecteur ne lise l’ensemble des conditions générales d’utilisation. Parfois, des liens hypertextes renvoient l’utilisateur sur des pages Internet en anglais. Les différents choix de présentation ont le même but: noyer l’utilisateur dans un amas de données incompréhensibles afin de lui faire accepter les conditions plus rapidement.

 

UFC Que Choisir
UFC Que Choisir

Supprimer vos données privées!

Un grand nombre de consommateurs ignore par exemple que les réseaux sociaux concernés disposent de la possibilité de modifier ou de supprimer l’accès aux services, aux données mises en ligne, sans que sa responsabilité ne puisse être engagée. L’association menace de déposer plainte auprès des tribunaux si elle n’obtient pas de réponses satisfaisantes dans les vingt jours. Elle espère cependant être mieux entendue que la Cnil. Dans ce but, elle va mettre en ligne des conseils pour permettre aux internautes de protéger leurs données personnelles. Une pétition pourra être signée en ligne.

Selon l’UFC-Que Choisir, Facebook comptait 26 millions d’utilisateurs actifs en mars 2012. Twitter 8 millions en octobre 2012 et Google + 8 millions en octobre 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here