Une américaine s’est vue obligée de migrer vers Windows 10 et la mise à jour forcée a causé une panne de son ordinateur. Elle a déposé une plainte contre Microsoft et la justice lui a donné raison le mois dernier. La firme de Redmond a payé 10 000 dollars à cette entrepreneuse américaine.

justice

Une chef d’entreprise Américaine reçoit 10 000 $ de Microsoft après une mise à jour forcée vers Windows 10

Microsoft a payé la somme de 10 000 dollars à une Américaine qui a vu la mise à jour vers Windows 10 s’installer automatiquement sur son ordinateur, quelques jours après qu’elle ait été publiée. Résultat de cette migration forcée, son PC est devenu de plus en plus lent jusqu’à planter de nombreuses fois indique The Seattle Times. La jeune femme a indiqué n’avoir jamais entendu parler de Windows 10 et que personne ne lui avait demandé si elle souhaitait que son ordinateur migre vers cette version.

Microsoft-windows-10

Soucieuse de savoir pourquoi la nouvelle version avait été installée sur son ordinateur sans l’informer, la jeune femme a contacté le support de Microsoft, en vain, ce dernier aurait refusé de l’aider. Se trouvant obligée par la force des choses de travailler avec un ordinateur moins performant qu’avant, elle décide se se tourner vers la justice, car elle dirige une agence de voyages qui perdait de l’argent et devait racheter un nouvel ordinateur, le sien était hors d’usage suite à la migration forcée.

Suite à ces péripéties, le juge lui a donné raison elle est a reçu la somme de 10 000 dollars d’indemnité, payés par Microsoft. La firme de Redmond a indiqué n’avoir fait aucune erreur mais a décidé de payer la somme pour éviter d’avoir des frais supplémentaires. Depuis la sortie de cette mise à jour vers Windows 10 en juillet dernier, de nombreuses personnes ont demandé de l’aide au support de Microsoft et se sont également plaint d’une migration quelque peu forcée vers le nouvel OS multiplateforme. Le nouveau système d’exploitation a été installé sur environ 300 millions d’ordinateurs depuis sa sortie selon l’éditeur de Redmond. Jusqu’à la fin du mois de juillet de cette année, cette mise à jour est gratuite. Rappelons que jusqu’au mois de janvier dernier, la mise à jour qui est proposée affichait un statut optionnel tandis que depuis début février, il est indiqué que c’est recommandé et dans certains cas, le téléchargement devient automatique, sans que vous ne soyez au courant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here